Voyage en terre inconnue

mathias foot bébé

“Ce fût un voyage en terre inconnue lorsque mon fils, Quentin, âgé de 6 ans commença le football.”

 

Première papa story, raconté comme il se doit par mon père, Patrick :

“J’ai pratiqué et pratique encore des sports individuels comme le vélo, la natation ou le tennis mais je n’ai jamais pratiqué de sport en équipe. Ainsi, ce fût un voyage en terre inconnue lorsque mon fils, Quentin, âgé de 6 ans commença le football.

Je me trouvais rapidement impliqué en intégrant le groupe des 4 ou 5 papas chargés du transport des joueurs et chaque semaine, le samedi après midi fut consacré à cette activité. Même lors des matches à domicile, le plaisir de suivre les exploits de mon rejeton et de ses co-équipiers justifiait ma présence.

Cantonné dans un rôle de spectateur, j’eus grandement le temps d’observer et réfléchir à ce que je voyais du bord du terrain ou entendait dans les vestiaires.

J’ai tout de suite été conscient de la valeur éducative de cette activité pour préparer à la vie en groupe. Peu importe les mérites ou capacités des uns et des autres, je voyais l’entraide et le collectif être mis en avant en permanence, les succès ou les échecs étaient partagés. Au début les enfants courent tous en même temps derrière le ballon et shootent plus ou moins en direction du camp adverse. Puis, chaque enfant trouve progressivement le poste qui lui convient le mieux et dans un second temps s’attache à assumer ses responsabilités dans sa zone de contrôle.

Le dévouement au groupe faisait que chacun bravait les intempéries ou les moments de mauvaise forme éventuels afin que les objectifs communs progressent. Je trouvais l’ensemble de ces choses très formateur pour la vie future des ces jeunes sur une planète qui ressemble de plus en plus à une fourmilière.

J’ai deux autres fils et chacun a des amis mais il me semble que sur la longévité des relations et sur la quantité mon fils footballeur me semble très fort.

Pratiquant par procuration ce sport d’équipe, il m’est soudain apparu que je pourrais bien améliorer certains comportements personnels dans ma vie professionnelle. Je m’y suis donc attelé gagnant en bien être, efficacité et popularité auprès de mes collègues et de la hiérarchie.

Un enfant ne sera pas toujours attiré par un sport d’équipe, mais s’il en a le goût c’est tout bon pour lui et pour vous.”

 

Pin It on Pinterest