A la naissance de mon fils, ce qui m’a préoccupé, juste après l’avenir de mon sommeil, c’était…l’avenir de ma sexualité ! Bon j’exagère. Le bien-être du petit bonhomme arrivait en tout premier. Mais le sommeil et le sexe n’était pas loin derrière.

L’arrivée d’un enfant, pour un couple, c’est un peu comme “le Jour d’après”, le film de Roland Emmerich. Il raconte l’avènement d’un bouleversement climatique majeure qui survient en 24 heures. D’un seul coup, tu te retrouves avec une couche de neige de plusieurs mètres d’épaisseur à des kilomètres à la ronde. Et tu n’as absolument pas prévu la combinaison de ski !

Comment fait-on pour retrouver une sexualité “normale” après l’accouchement ? Ou plutôt, comment trouver un nouvel équilibre ?

 

L’accouchement : le passage obligé

 

“Parfois, le vie ne tient qu’à un cordon.”

Non, l’accouchement n’était pas le plus beau jour de ma vie. Je ne sais pas comment c’était pour les autres papas, mais moi, j’avais presque la même impression que la seconde avant mon premier saut à l’élastique.

Une grosse sensation de vertige et le sentiment de ne pas pouvoir reculer.

ça a commencé quelques jours avant, lorsque Julie (la sage-femme qui a suivi mon épouse pour sa grossesse) a lâché le mot. Il a claqué dans l’air comme le fouet d’Indiana Jones. Une césarienne ! Le bébé était dans la bonne position et ma femme avait des fortes contractions, MAIS…il ne sortait pas. En fait, il n’était pas complètement descendu dans l’utérus.

“Cela peut vouloir dire deux choses. Soit il a le cordon ombilical autour du cou, soit autre chose l’empêche de sortir.”

Ah ok ! On avait déjà eu une frayeur lors de la troisième échographie. Cette grossesse commençait méchamment à ressembler à une série Netflix.

Dans la salle de travail, je me tenais donc à côté de ma femme, alors que les médecins avaient déballé les scalpels. J’aurais presque proposé qu’on fasse un trou dans mon ventre à moi, plutôt que dans celui de ma femme, mais on est tous d’accord que ça n’aurait pas servi à grand chose.

Je suis donc resté là, à tenir la main de ma femme, m’efforçant d’être aussi serein que possible. Ma femme est un modèle de courage et elle n’a pas flanché un instant. L’avantage de la césarienne, s’il y en a un, c’est que ça va très vite. En à peine 10 minutes, mon fils, Nolan, se trouvait à l’air libre.

Il n’a pas crié tout de suite. En fait il avait l’air un peu sonné. Une sage femme l’a emmené dans une pièce à côté et je l’ai accompagné. Il s’est encore écoulé plusieurs secondes avant qu’il ne commence à pousser des cris. Ouf !

J’ai décidé de passer la nuit à la clinique pour pouvoir m’occuper un maximum de Nolan, et permettre à ma femme de récupérer. Bien sûr, je ne pouvais pas lui donner le sein, mais j’ai fait tout le reste.

Le plus beau ou un des plus beaux moments de ma vie s’est produit 3 jours après, alors que ma mère me confiait délicatement mon fils. Je le tenais dans mes bras fasciné. Il a plongé ses yeux dans les miens et m’a fixé intensément. ça a duré une bonne minute. J’en ai eu la chair de poule.

Je crois qu’à ce moment-là, il était clair pour lui et pour moi que nous allions désormais être un enfant et son papa.

Sa présence avait pour conséquence immédiate de modifier la sexualité du couple.

 

Bref rappel sur la psychologie féminine en matière de sexe

 

Je n’ai pas eu de grande soeur (j’étais l’aîné et j’ai eu 2 petits frères). Du coup, c’est ma première copine qui m’a initié à la psychologie féminine en ce qui concerne le sexe. Au cas où tu n’as pas été briefé, je te transmets le peu de ce que je sais. Pour moi, ce sont là les bases.

1/ Pour la femme, le plaisir est plus psychologique que physique. Même s’il est aussi physique, une grande part de cérébrale entre dans l’affaire. Alors que pour toi et moi, pas du tout ! C’est 99% physique et peut-être 1% mental.

2/ Les préliminaires sont indispensables. Dans les films, tu vois parfois des couples (brusquement saisis d’une passion débordante), où l’homme et la femme démarrent et arrivent en même temps à la ligne d’arrivée. Mais c’est dans les films !

Dans mon expérience personnelle, c’est plutôt la fable du lièvre et de la tortue. Si tu veux arriver EN MÊME TEMPS que ta partenaire à la jouissance, il faut qu’elle démarre avant, voire bien avant. Voire bien bien avant.

 

Après l’accouchement et avant de reprendre une sexualité normale

 

Avant toute chose, il faut que tu aides ta compagne à se remettre de l’accouchement. Cela va de soi. Cependant, je vais te donner quelques détails important. Cela te permettra d’éviter certains blocages dans la reprise des relations sexuelles.

 

1/ La fatigue :

Mettre au monde un enfant, c’est une performance sportive assez éprouvante. L’athlète a besoin de reprendre son souffle et de se reposer. Les premières semaines, il est bon d’alterner autant que possible la permanence nocturne pour bébé (qui peut se réveiller toutes les 2 ou 3 heures).

Sauf si…ta femme choisit d’allaiter. Dans ce cas, tu ne peux pas lutter, tu n’es pas équipé pour.

Mais tu peux toujours, quand le nourrisson dort, masser les épaules, le dos ou les pieds de ta compagne. Tu peux surtout assurer toutes les tâches comme le rangement, la vaisselle et le ménage.

En tant que co-équipier de la jeune mère, tu dois l’aider à garder les bases bien en place, à savoir : bien manger, bien s’hydrater et bien se reposer.

La condition pour pouvoir créer des moments d’intimité, c’est que tu mouilles le maillot.

 

2/ La douleur :

D’après les médecins, il faut environs 6 semaines pour que tout se remette en place dans le corps de la femme. Ce temps permet au col de l’utérus de se refermer et aux déchirures de cicatriser.

Les contacts sexuels autres que vaginal ne sont pas exclus dans cette période. C’est une bonne alternative.

Mais assures-toi que ta femme reçoive quelques séances de kiné (ou avec une sage femme) ou bien qu’elle suive quelques cours de gym postnatale. La sangle abdominale se relâche pendant la grossesse. Il est nécessaire de remuscler le ventre après l’accouchement. C’est habituellement pris en charge à 100% par la sécurité sociale.

Les séances de kiné comportent des exercices du périnée et éventuellement des massages pour la cicatrice de la césarienne. Compter 10 séances (mais plus peuvent être nécessaires), avec un rythme de 2 par semaine. Il est conseillé de continuer les exercices entre les séances.

Boîte à idées :

 

En plus des séances de kiné ou d’ostéopathie, tu peux offrir quelques trucs à ta femme qui sont très appréciables dans cette période.

  • un hammam
  • une manucure ou une pédicure
  • un coiffeur
  • une séance de massage

En plus de lui offrir un moment relaxant, quelques minutes sans vomi et sans pleurs, tu l’aides à se sentir à nouveau femme. Et ça, c’est bon pour la sexualité de votre couple !

 

3/ le timing :

La journée est rythmée par bébé, non par tes envies ou celles de ta compagne. Par conséquent, le sexe s’insère dans les plages de temps octroyées par le sommeil du nouveau né.

Le soir, ta femme sera souvent crevée. Du coup, les siestes de l’enfant pendant la journée (durant le week end), sont souvent le meilleur créneau.

S’il dort dans la chambre des parents, ça complique les choses. Je n’ai pas rencontré ce problème car mon fils a tout de suite occupé sa chambre. Se rabattre sur le canapé du salon ? J’utilise mon joker pour cette question. 🎭

 

Le corps de ta compagne après neuf mois de grossesse

 

Le corps de ta compagne va changer. Les changements sont variables d’une femme à l’autre. Certains changements sont réversibles, d’autres non.

En ce qui me concerne, ma femme a retrouvé sa taille fine en deux mois. Lucky me !

Mais en allaitant Nolan, elle a perdu une ou deux tailles de bonnet au niveau de la poitrine. Il m’a fallu faire le deuil de ça.

En général, il est fréquent que la femme prenne du poids après l’accouchement. Elle peut alors ne pas se sentir à l’aise avec son corps. Ton boulot, l’ami, c’est de lui faire oublier ça !

Règle d’or : lorsque ma femme me demande si elle a grossi, la réponse automatique est “non”. Si tu veux une relation de couple paisible, je te recommande de faire pareil.

Toute l’astuce, après l’accouchement, est d’éviter de mettre l’attention sur ces formes qui lui déplaisent. Et tu peux l’aider, sans en avoir l’air, en suivant un régime nutritionnel équilibrée. C’est toujours mille fois plus facile de faire ça en équipe.

 

Se mettre à la place de sa compagne

 

Ma femme a eu une césarienne. ça veut dire, au début, qu’elle avait en plus de la cicatrice, un hématome avec quelques saignements, le temps que ça se referme bien. C’était flippant ! Pour elle surtout.

ça gêne pour s’habiller, pour dormir. Bref, ma femme avait beaucoup d’attention sur son corps.

Et puis, elle n’avait plus d’abdominaux. Crois-moi, tu vois toute suite la différence lors des étreintes amoureuses.

De toi à moi, on s’y est repris à 5 fois (avec à chaque fois une semaine d’intervalle) avant de reprendre des relations sexuelles “normales”. Elle a même eu une infection à cause du bordel hormonal consécutif à l’accouchement !

A certains moments, je me souviens qu’on a éclaté de rire devant le ridicule de la situation. En fait, c’est un peu comme avoir à nouveau sa première fois. Tu galères forcément. Et elle aussi. Mieux vaut se marrer.

Pour finir, il y avait cette cicatrice à laquelle il fallait s’habituer, et qui tirait parfois une grimace à ma femme quand elle regardait son ventre dans le miroir.

En tant que femme, je sais qu’elle se sentait mal de ne pas pouvoir “fournir le service” (c’est une expression de ma femme et je la trouve parfaite !). Elle avait l’impression d’être devenue juste une “machine à lait”.

C’est un recommencement, l’entrée dans une nouvelle ère. Alors quitte à tout reprendre, commençons par le commencement – le glamour !

 

Avant le sexe, la séduction

 

L’arrivée de l’enfant, ce petit séisme dans ta vie, te fait acquérir un nouveau statut. Celui de papa. Tu dois mettre un point d’honneur à maintenir fermement EN MÊME TEMPS le statut d’amant.

Rappelle-toi ce que tu as fait pour séduire cette demoiselle, avant qu’elle ne soit maman. Et reprends des petites attentions. A cet instant, tu dois plus que jamais rappeler à ta compagne que tu es son mec et qu’elle est ta femme.

Grosse parenthèse : un couple, ce n’est pas une autoroute sur laquelle tu t’engages après t’être acquitté une fois des droits de péages. Hell no ! C’est plutôt une route tortueuse sur le flanc d’une montagne, avec le précipice d’un côté, la paroi rocheuse de l’autre et de nombreuses surprises au détour des virages. Se mettre en pilote automatique est la meilleure façon de finir au fond du ravin.

Un couple, c’est une création permanente. Il vous incombe à toi et ta femme de la renouveler régulièrement. ça veut dire se donner un coup de pied au fesses de temps en temps et se creuser les méninges pour vous surprendre l’un l’autre. Fin de la parenthèse.

J’ai rencontré un jour un Brésilien, Eduardo, qui m’a donné une clé. Je tenais à ce que toi aussi tu l’aies. On est tous d’accord pour dire qu’en matière de séduction, les Brésiliens ont une renommé internationale.

Eduardo était chirurgien, incroyablement beau gosse et un peu touche à tout. Par exemple, il avait suivi une formation dans une prestigieuse boulangerie française, car il voulait, en parallèle de la médecine, initier ses concitoyens à la baguette !

Mais Eduardo était surtout le père de deux magnifiques métisses (il était marié à une Française). A la naissance de sa première fille, il avait pris un engagement avec sa femme. Ils avaient décidé qu’ils garderaient quoi qu’il arrive des moments pour eux.

Concrètement, de temps en temps, ils laissaient leurs deux magnifiques petites filles aux grands parents, et ils passaient un moment juste tous les deux, comme avant d’être parents.

Pendant cette période, ils redevenaient “juste” des amants.

Je crois que c’est pour ça que les grands parents et les baby sitters ont été inventé. Pour que tu puisses par moment revivre ces moments d’insouciance pré-parentaux. Donc fais-en bonne usage !

Passons maintenant à la partie pratique : le sexe en lui-même. Enfin !!!

 

Le sexe après l’accouchement + quelques détails techniques

 

Si tu as fait ce qu’il faut, tu vas avoir, par moment, des fenêtres de tir, étroites, où bébé dort et ta compagne est suffisamment en forme pour des ébats (presque comme au bon vieux temps).

Tu cours toujours le risque d’être interrompu en plein milieu de l’acte lui-même. C’est dur, mais c’est les nouvelles règles du jeu. ça m’est arrivé. ça t’arrivera sûrement.

Voici 2 trucs supplémentaires à savoir.

 

1/ prévois une contraception

Si on t’a dit que la femme ne peut pas tomber enceinte pendant l’allaitement ou avant le retour des premières règles, oublie. C’est un mythe. Si ta compagne et toi, vous n’avez pas prévu d’avoir tout de suite un autre enfant, trouvez un moyen de contraception qui vous convient et utilisez-le.

 

2/ ton meilleur allié…

…c’est le lubrifiant, dans le cas où le périné de ta compagne est encore sensible. Et si tu n’optes pas pour l’option contact sexuel non vaginal, bien sûr.

Le choix de la position a son importance. A toi d’explorer avec ta partenaire ce qui est le plus confortable pour elle.

 

En conclusion, le syndrome Jack Bauer

 

Tu verras que dans les épisodes de 24h chrono, Jack Bauer est toujours pris dans deux intrigues à la fois. Dans la première saison, par exemple, il doit à la fois déjouer une tentative d’assassinat sur le sénateur David Palmer ET retrouver sa fille qui a disparu.

Quand tu deviens papa, un peu comme Jack Bauer, tu dois remplir ton rôle de papa (avec toute l’intensité et l’énergie que ça demande) et en même temps faire le nécessaire pour rester aussi l’amant, l’époux, l’homme.

C’est un peu flippant, mais ça rend la vie plus intéressante. Devenir papa apporte des plaisirs insoupçonnés et quelques sacrifices. Et n’oublie pas que la meilleure solution pour gérer les difficultés, c’est la communication. Parle de ce que tu ressens à ta compagne. Et sois bien à l’écoute de ce qu’elle ressent, elle.

Pin It on Pinterest

Share This